getman.jpg

Largué d’un petit avion à quelque 2.500 m au-dessus de Calais, avec son aile déployée dans le dos, « FusionMan » a couvert, sous un ciel bleu, les 35 km en une dizaine de minutes. « C’était génial. Je me sens beaucoup plus calme maintenant qu’avant le vol », a-t-il déclaré en anglais, dans un grand sourire, sitôt son exploit accompli. « Les conditions étaient parfaites », a-t-il ajouté.

Une fois la côte anglaise atteinte, il a coupé le système de propulsion de son aile, qui peut atteindre les 200 km/h, pour ouvrir un parachute à 1500 m au-dessus du sol et atterrir dans un champ, près d’un phare dressé sur les falaises de Douvres.

Yves Rossi, 49 ans, avait dû renoncer à deux reprises mercredi et jeudi à sa tentative, en raison des conditions météorologiques. « Je voudrais remercier tous les gens qui m’ont aidé », a-t-il repris. « Je suis le seul à avoir volé au-dessus de la Manche de cette manière, mais tant de personnes m’ont aidé. J’espère que beaucoup de gens auront l’opportunité de voler de la sorte. »

Aussi vite qu’une F1

« Il a rencontré quelques turbulences, mais sinon c’était le vol parfait », a expliqué le skysurfeur Stéphane Marmier, l’un des membres de son équipe. « Il est ici, en Angleterre, et c’est tout ce qui compte. Nous sommes ravis. »

Ancien pilote militaire (il compte plus de 1.000 heures de vol sur Mirage III), actuellement pilote de ligne, Yves Rossi était devenu en 2004 le premier homme à voler avec une aile individuelle munie de réacteurs. Sa nouvelle aile, d’une envergure de trois mètres, ne permet de voler qu’une dizaine de minutes, compte tenu de la petite taille du réservoir de kérosène (30 litres). Elle peut permettre des pointes à 300 km/h.

Amateur de sensations fortes, il a plus de 1.000 sauts en parachute, skysurf et autres prototypes, à son actif. Yves Rossi a suivi les traces du Français Louis Blériot, qui était devenu en 1909 le premier à traverser la Manche à bord d’un avion, en 37 minutes.

http://www.dailymotion.com/video/x6gw9z

Publié dans Info | Pas de Commentaires »

166042.jpg 

Un coffee-shop a été découvert à Dampremy par la section stupéfiants de la police locale de Charleroi. Deux suspects ont été interpellés, ils ont été présentés au juge d’instruction.

Des surveillances avaient été organisées autour du bâtiment suspect, situé rue des Français. Elles ont permis d’établir que de nombreux va-et-vient s’y produisaient, essentiellement faits de voitures immatriculées en France.

Dans la soirée de jeudi, un jeune ressortissant français a été interpellé. Il venait d’acheter trois grammes d’héroïne et il est rapidement passé aux aveux. Les enquêteurs ont alors investi la maison, dans laquelle ils ont mis la main sur un premier dealer. Pendant qu’ils s’y trouvaient, un second dealer est arrivé, qui a été aussitôt appréhendé.

Pipes à eaux et ammoniaque

La visite a permis de constater que le rez-de-chaussée et la cave de la petite maison avaient été aménagés en salons de consommation relativement confortables, avec un mobilier de base et du matériel de consommation, comme des pipes à eaux et de l’ammoniaque.

Les enquêteurs ont encore mis la main sur une balance de précision, près de 2.000 euros, trois GSM, cinq grammes de cocaïne et plus de 300 grammes d’héroïne. Les deux suspects interpellés sont toutes deux en séjour illégal en Belgique et originaires du Maghreb.

L’un était sorti de la prison de Jamioulx où il avait été incarcéré après avoir été interpellé dans un dossier de stupéfiants. L’autre a lui aussi fait de la prison pour trafic de stupéfiants à Anvers. Les deux hommes ont été présentés au juge d’instruction de service, Mme Martine Michel.

Publié dans Info | Pas de Commentaires »

1...34567...20

luna la lunatique dans la lune |
maman89 |
*~~ Lili ~~* |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'harmonie des sphères
| blog info
| Amour de la sagesse